Le DIY de l’été :

comment réaliser un spray cheveux effet plage ?




Smoky eye : définition. Se traduit littéralement par « œil fumé ». Il s’agit d’une technique de maquillage qui consiste à mettre en valeur le regard en lui offrant plus d’intensité.

L’histoire du smoky eyes :


Historiquement, le smoky eyes est né à Hollywood dans les années 20 mais si l’on remonte aux origines, Cléopâtre l’arborait déjà avec son khôl estompé au ras des cils. Le regard, amplifié à l’aide d’un fard mat, sublimait instantanément le visage des stars de cinéma sur le red carpet. Le maquillage magistral dissimulait ainsi les petites imperfections tout en mettant l’accent sur l’un des plus beaux atouts d’une femme : ses yeux.

Parmi les adeptes du smoky eyes, on compte Sophia Loren, Brigitte Bardot mais aussi Theda Bara, une vedette du début du siècle au regard charbonneux.  Jusqu’aux années 60, le noir fumé est de rigueur sur les paupières avant de laisser place à la vague hippie et aux fards colorés.

Mais, plus qu’une simple tendance, le smoky eye est devenu un véritable intemporel : si on le réservait auparavant aux grandes occasions, aujourd’hui, il se porte aussi bien de jour que de nuit et connait une multitude de déclinaisons.

Pour le réaliser, on puise dans les nuances de gris, de brun et de noir qui, selon les envies, se mêlent aux teintes irisées ou mates.

Malgré les apparences, la technique du smoky eyes est facile à réaliser. La base du matériel ? Un trio de fards, un mascara, un khôl et un pinceau plat.

Voici les conseils des professionnels pour maîtriser la technique à la maison  :


1. Investir dans une bonne base, qui intensifie les couleurs et prolonge le résultat final. Ensuite, il suffit de se munir de son khôl noir ou brun puis de tracer un trait à estomper au ras des cils. Cette partie terminée, place aux fards !

2. A l’aide du pinceau plat, poser la teinte la plus foncée en halo sur la paupière avec un mouvement de va-et-vient. L’idéal étant d’y aller progressivement pour ne pas alourdir le regard.

3. Ajouter au coin de l’œil la teinte intermédiaire, qui va servir de raccord et créer un jeu d’ombres. Plus les couleurs s’harmonisent, plus le résultat est réussi.

4. Poser au doigt le fard enlumineur sous l’arcade sourcilière pour apporter de la brillance et capturer la lumière.

5. Le procédé se ponctue par deux couches de mascara, sur les cils supérieurs et inférieurs, pour un résultat intense et captivant.

Et pour un regard plus dramatique, n’hésitez pas à vous munir de quelques faux-cils et d’un eye-liner. L’important, c’est de laisser libre court à son imagination…
Burger Close chevron Bag Search User
FEELUNIQUE utilise des cookies pour améliorer votre expérience; ils nous aident à vous montrer du contenu et des annonces pertinents. En fermant cette case, vous acceptez notre utilisation des cookies .